SOHAM YOGA – HÉLÈNE DUCHESNE – PROFESSEUR DE YOGA

Pourquoi Soham Yoga?

Plus qu’une pratique, un engagement

Soham – Inspire et Expire

« Soham » c’est tout d’abord, dans la tradition indienne, le premier des Mantras, celui de notre propre respiration. C’est celui que l’on pratique tout au long de notre vie, consciemment ou inconsciemment, de façon contrôlée ou non contrôlée et qui va être soumis par son amplitude, sa fréquence, sa profondeur aux besoins de notre corps et de nos émotions.

La pratique « Ajapa Japa », mise au point par Swami Satyananda d’après des textes très anciens, est la répétition naturelle du Mantra. « Japa » signifie répétition continue d’un son, d’un mantra, la répétition vient de la bouche. « Ajapa » signifie que la répétition devient naturelle, spontanée et sans effort, elle vient du coeur, du souffle et se perpétue par le simple de fait de respirer l’air par les narines. A l’inspiration le son de notre souffle dit « So » et le son va vers l’intérieur; à l’expiration le son de notre souffle répète « Ham » et l’énergie va vers l’extérieur. « Soham » est simplement l’onomatopée de notre souffle.

« Soham » peut également être interprété selon le sanskrit et la littérature védique comme signifiant « Je suis Lui » ou « Je suis Cela », ou le Moi comme poussière ou comme étincelle de quelque chose d’infiniment plus grand. Mon souffle met en relation ma conscience individuelle et la conscience universelle.

Une pratique complète

Pratiquer le yoga, pratiquer les asanas c’est permettre une meilleure compréhension et une meilleure maîtrise pour équilibrer le corps et le mental. Par des exercices de respiration – ou Pranayama – nous pouvons augmenter et améliorer la circulation d’énergie – ou Prana. Grâce à la méditation, nous apaisons et concentrons le mental.

Un style de vie

Le yoga ne s’arrête pas à la pratique d’exercices physiques, respiratoires et de méditation, il peut également s’entendre comme un système global, au-delà de toute croyance, comme un style de vie, comme une capacité d’appréhender notre existence d’une autre façon et de développer pour soi-même et pour les autres, une perspective positive, équanime.

Ainsi peut-on vivre pleinement son existence et respecter le devoir et l’engagement que l’on a en tant qu’être humain.